Hommage à Michel et Alain


Ce n’est pas le temps qui passe, c’est nous qui passons…..
Michel et Alain sont passés trop vite dans notre monde.
Michel et Alain sont partis trop tôt rejoindre les étoiles qui éclairent chaque nuit nos montagnes chéries.
En peu de temps, nous avons vu disparaître deux érudits, deux amoureux de l’Ariège et des Pyrénées, deux architectes du Parc naturel régional.
Tout a été écrit, tout a été dit sur leurs engagements, leur humanisme, leur souci permanent d’alerter, de transmettre,
Alain Mangin, c’était la mémoire des profondeurs, Michel Sébastien celle des eaux de nos rivières.

Mais ils n’auraient pas aimé que nous ayons des pensées tristes ; car ce n’était pas des tristes.
Alain nous enchantait de ses plaisanteries prononcées sans rire, … »il est en forme aujourd’hui », disions-nous très souvent à chacune de ses boutades.
Michel nous emportait dans ses envolées lyriques qu’il prononçait de son ton professoral.

Et tous les deux nous faisaient rêver.
Rêver au passé géologique. Même si « ce qui est simple est faux » avec Alain ce qui était complexe devenait simple et subitement le paysage était un livre à ciel ouvert.
Rêver à l’avenir avec de multiples projets dont certains sont devenus réalité, d’autres en gestation
Aujourd’hui, 2 septembre, Michel aurait soufflé ses 80 bougies et il aurait été heureux de pouvoir annoncer que Parc des 3 Nations si cher à son cœur est sur de bons rails.

En ce jour de 10 ème anniversaire, nous, les Amis du Parc nous pouvons être fiers d’avoir côtoyé Alain et Michel. Leur souvenir restera très longtemps gravé dans notre mémoire.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *